6 septembre 2009

le dépouillement d'un hippie pouilleux

Quelques bonnes sorties acoustiques sont à pointer du bois en vue des prémices automnales. Comme le "Year in the Kingdom" de J. Tillman par exemple. Ou le très attendu (depuis 8 huit ans et des chiques) "The Visitor" de l'ami Jim O'Rourke. Ce qui me fait penser que récemment, j'ai visité les paroles de sa très belle chanson Halfway to a Threeway. Et, hum. Ma vie n'a plus le même goût depuis. Enfin passons. La recette de la soupe aux légumes ce sera pour une prochaine fois.

Reste un autre songwriter qu'il ne faudra pas manquer lors de cette rentrée : Paddy Mann. Qui ? Paddy Mann, le mec derrière Grand Salvo. Quoi ?! Grand Salvo, le projet solo de Paddy Maan. Ah bon.

A épingler quelque part entre Iron and Wine et Simon & Garfunkel, ce barbu de Melbourne perfectionne une acoustique d'une simplicité désarmante. Sa force : une aura ultra-zen dans laquelle baigne chacune de ses compositions. Et c'est peu dire si sa nouvelle galette "Soil Creatures" (Preservation - 2009) atteint des sommets de tranquillité.

Malgré 10 années passées dans le circuit de la folk australienne, Grand Salvo ne jouit toujours pas d'un rendu médiatique à la hauteur de ses quatre albums. Mais comme le disait, non sans une pointe d'humour, Josef Fritzl à ses enfant : "pour vivre heureux, vivons cachés." Dans une cave aménagée avec sa famille ou seul sous un vieux tas de feuilles comme Paddy. C'est au choix.





Le site pas très complet de Grand Salvo.
L'espace de Grand Salvo.
Ecouter entièrement/acheter "Soil Creatures".

1 commentaire:

  1. Waw! Merci pour la découverte! C'est magnifique! Hop, j'achète!

    RépondreSupprimer